Jean-Louis Lacroix

Par amour du bois

Être vivant bien accroché au sol par ses racines, il produit une matière noble, le bois, que l’on peut transformer à l’infini (si on ne tremble pas), que l’on peut plier , que l’on peint avec un peu de boulot…
Il donne beaucoup de plaisir à l’artisan, même si celui-ci freine parfois ses ardeurs.

Jean-Louis Lacroix, Argelouse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : 5 × = 35

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.